Historique société de Sauvetage
http://www.joute-barque.com

Les habitants de notre cité ont toujours été de fervents amateurs de sports nautiques, en particulier la joute et la navigation marinière.
Comme notre localité ne disposait pas, sur le fleuve, d'emplacements susceptibles de permettre la pratique de la joute, de nombreux chassères étaient membres de sociétés voisines qui avaient la possibilité d'organiser fêtes et tournois dans de bonnes conditions : Givors avec son bassin, Feyzin avec sa gravière, Loire-sur-Rhône…
Devant cette situation matérielle, les chassères ne pouvaient s'adonner à leur sport favori qu'une fois l'an, après avoir beaucoup lutté face au courant pour établir un barrage provisoire. Cette situation devait se prolonger jusqu'en 1963, année au cours de laquelle ils purent disposer du Stade Nautique de l'Escalière.
Malgré ce manque d'emplacement, dans sa séance du 11 février 1931, les membres de la section de Chasse appartenant à la société de Feyzin, sous la présidence de Paul Frantz, après entente avec les dirigeants feyzinois, décidaient de démissionner en bloc et de créer la Société de Sauvetage de Chasse-sur-Rhône.

Banquet fondation Les couleurs jaune et bleu furent retenues. Dès cette création, de nombreux chassères adhèrent à la société. Plusieurs sections sont formées : joute, navigation marinière, natation, water-polo et clique. Rapidement, les sociétaires se mettent en évidence dans les différentes pratiques.
Que de victoires, de challenges remportés rythmés par la clique à l'essor grandissant. Pendant les années 1939-1945, les activités sont réduites.
Elles reprennent progressivement mais la section clique périclite lentement faute de sang neuf dans ses troupes. Elle finira, hélas par disparaître. Les jeunes chassères continuent d'adhérer en nombre dans les autres sections, assurant ainsi la relève des anciens.
Grâce à la générosité de Mr Devalors et à la municipalité, un stade nautique bien situé et ombragé voit le jour. Les sociétaires participent à son aménagement avec l'aide financière et matérielle accordée par la Mairie.
Si l'aspect sportif est important, il ne doit pas occulter une autre utilité de la Sauvetage. Fidèle à son nom, la société vient en aide aux populations sinistrées. Lors des crues du Rhône, les sauveteurs chassères portent secours, assurent le ravitaillement, le courrier…Après la destruction pendant la deuxième guerre mondiale du pont reliant Chasse à Givors, ils permettent le franchissement du fleuve, en barques, aux nombreux travailleurs des industries des deux cités riveraines.
A ce jour reste encore quelques personnes qui pourraient se risquer sur un Rhône furieux et en crue. D'ailleurs, le jeudi 23 mars 2001 les sauveteurs volontaires de Chasse sur Rhône ont été réquisitionnés sans toutefois êtres obligés d'intervenir.
Fidèle à ses traditions, le regard porté vers l'avenir, la société porte allègrement ses 70 ans. Que tous ceux qui ont participé à sa création, son essor et ses succès soient aujourd'hui remerciés. Dirigeants, sportifs ou simples sociétaires, œuvrons tous ensemble pour que la Sauvetage reste un club phare des sports nautiques.

retour en hautHaut